[CRYPTED : Black-journal de l’équipage]

« Le nouveau tournant qu’a pris cette mission exploratoire a été finalement idéal pour nos
activités de piraterie … En effet, notre objectif officieux est de procéder à la collecte , l’assemblage
et la mise en circulation de nouvelles données musicales … Terre-II s’avère être devenue un
imbroglio planétaire dans lequel se serait diluées les anciennes provinces et cette Bretagne que
nous voulions parcourir : Méga-entreprises offshores aux mains des salariés (consortium pétroindustriel
de Saint-Vincent/Lagos), enclaves indépendantes spécialisées dans la contrebande de
données (Le Cap-CIDERAL), îlots écolo-conservatistes (archipel n°29) … Nous sommes
parvenus cependant à l’élaboration de ce que nous avons choisi d’appeler une musique alternative
temporaire, prête à être diffusée clandestinement, dans l’espoir qu’elle puisse ici circuler … »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.