Castor & Pollux

post-trad / musique de rue / musique à danser

Contrebandes : ?

Aborder les musiques traditionnelles sous l’angle des genres littéraires et
cinématographiques que sont la Science-Fiction et l’Uchronie a été l’occasion de changer d’échelle
quant à la lecture géographique et temporelle de ces musiques. Dès lors, la distance et les
frontières qui semblent aujourd’hui séparer les différentes catégories musicales en usage peuvent
devenir obsolètes. C’est en effet une de nos convictions majeures que de concevoir la musique
traditionnelle bretonne intégrée au réseau des musiques populaires du monde, sans cesse en
devenir.

Cette conviction fondatrice et des références artistiques partagées ont fédéré le groupe
Castor & Pollux autour de la figure littéraire et symbolique du voyageur spatio-temporel : tantôt
explorateur, tantôt contrebandier ! Ainsi, il leur est devenu possible de faire s’entrechoquer airs
traditionnels, créations, et citations « piratées » sur la radio-monde. Contrebandes est
l’aboutissement de ce processus de création qui réunit une musique nouvelle et un univers visuel
et narratif assumé.

[CRYPTED : Black-journal de l’équipage]

« Le nouveau tournant qu’a pris cette mission exploratoire a été finalement idéal pour nos
activités de piraterie … En effet, notre objectif officieux est de procéder à la collecte , l’assemblage
et la mise en circulation de nouvelles données musicales … Terre-II s’avère être devenue un
imbroglio planétaire dans lequel se serait diluées les anciennes provinces et cette Bretagne que
nous voulions parcourir : Méga-entreprises offshores aux mains des salariés (consortium pétroindustriel
de Saint-Vincent/Lagos), enclaves indépendantes spécialisées dans la contrebande de
données (Le Cap-CIDERAL), îlots écolo-conservatistes (archipel n°29) … Nous sommes
parvenus cependant à l’élaboration de ce que nous avons choisi d’appeler une musique alternative
temporaire, prête à être diffusée clandestinement, dans l’espoir qu’elle puisse ici circuler … »

[Journal de bord du vaisseau Castor & Pollux / date solaire : 22-169.07-19]

« Nous nous apprêtons aujourd’hui à décoller de la colonie brittoïde située sur la lune de la
planète HD 62509 b … Cette mission est la première du genre depuis l’établissement de cette
base … Notre objectif : retourner explorer nos origines terrestres … De cette époque nous n’avons
en effet gardé que peu de souvenirs, probablement érodés par le temps : qu’avons-nous en effet
conservé de cette planète et de la région depuis laquelle les premiers vaisseaux avaient décollés ?
… »

« Nos premiers survols terrestres en orbite basse ont été un choc pour l’équipage : il
semble qu’il y ait eu de nombreux changements climato-géographiques … Il est malheureusement
impossible pour nous d’en déterminer la cause : brusque dérive des continents ? Bouleversements
spatio-temporels ? Aucune des cartes que nous avions à notre disposition ne correspond à ce que
nous observons … Nous allons donc devoir établir une nouvelle carte de ce qui s’impose
désormais comme une Terre-II … »